Table de jeu

La Table de Jeu

Au départ de ce projet, l’objectif était de réaliser une table de jeu pour Epic à partir d’éléments de décors génériques permettant un multitude de dispositions différentes. La base même de cette table de jeu devait également pouvoir servir à d’autres jeux de figurines tel que Warhammer, Warmachine ou Hordes. Le choix du style Terre + Herbe a donc été dicté par ces impératifs.

La base principale de cette table de jeu consiste en 4 panneaux d’aggloméré de 120cm par 60 cm pour permettre de pouvoir jouer sur une surface allant du 1’20 x 1’20 au 1’20 x 2’40 en passant par le traditionnel 1’20 x 1’80 (comme sur l’exemple ci-dessous). Chaque panneau a reçu une sous-couche sur le recto et le verso de peinture blanche (glycéro) fortement diluée avec du white spirit. Cette première étape va permettre d’éviter que les planches ne « travaillent » et se gondolent lors de l’application des couches de peinture, sable et flocage. Les planches sont ensuite peintes au rouleau d’un vert uni (acrylique).

Le flocage utilisé a été acheté en grande « boite-bouteille » dans une boutique spécialisée dans le train électrique. Lorsque vous débutez un projet aussi exigeant qu’une table de jeu, assurez-vous bien de pouvoir acheter une référence de flocage en quantité suffisante (surtout conservez bien les références) car il n’y a rien de plus agaçant que de se rendre compte que le flocage dont vous avez besoin pour un nouvel éléments de décor n’existe plus. Pour la partie Terre, j’ai simplement collé du sable de litière tamisé (afin d’éliminer certains bouts de coquillage trop gros). Pour le collage, rien de tel que des grosses bouteilles de colle à bois. Pour la peinture, il est préférable d’acheter des gros pots de peinture acrylique tel que vous pourrez en trouver dans les boutiques de loisirs créatifs (PicWic, Cultura…). Pour ma part j’ai une préférence pour les pots de la marque Lefranc Bourgeois. La couche de base est un Terre Ombrée, suivi d’un brossage de Sahara et finalement un brossage plus léger d’Ivoire ou de Os Blanchi Games Workshop.

Pour une bonne coordination entre les planches, il faut auparavant dessiner les zones de terre en s’assurant de les positionner à chaque fois aux mêmes repères. Ainsi, les zones de terre se juxtaposent d’une planche à l’autre. Le rendu est parfaitement homogène sur l’ensemble de la table de jeu.

Une fois les 4 panneaux principaux réalisés, il fallait planifier la confection des différents éléments de décors. Ainsi, je souhaitais pouvoir intégrer les anciennes ruines plastiques de l’époque Epic 40,000 et je voulais également réaliser un système de routes modulables. Bien évidemment, il fallait aussi confectionner des éléments plus classiques tel que les forêts et les collines indispensables pour briser les lignes de vue. Le tout devant se combiner pour un rendu final le plus homogène possible.